Notre offre

Chauffage
Chauffage

Chaudière, Pompe à chaleur, Eau-chaude sanitaire, Équipement de chaufferie, Radiateur et sèche-serviettes, Robinetterie de radiateur, Chauffage au bois, Plancher chauffant, Fumisterie, Régulation de chauffage, Isolation

Climatisation
Climatisation

Climatisation split, Système de goulotte, Pilotage de climatisation, Climatisation mobile, Climatisation monobloc, Accessoires climatisation, Climatisation gainable

Sanitaire
Sanitaire

WC, Meuble de salle de bain et céramique, Robinetterie de salle de bain, Douche, Bain, Cuisine, Accessoires de salle de bains et WC, Équipement sanitaire Collectivités et PMR

Plomberie
Plomberie

Raccord de plomberie, Tube et couronne, Robinetterie du bâtiment, Vanne et accessoires, Relevage et adduction d'eau, Protection des installations, Traitement de l'eau, Couverture et accessoires de toiture, Gaz, Installation sanitaire, Plomberie extérieure, Plomberie industrielle

Électricité
Électricité

Fil, câble et conduit, Tableau électrique, Boite d'encastrement et de dérivation, Maison connectée, Appareillage, prise et interrupteur, Éclairage, Sécurité et contrôle d'accès, Rallonge, multiprise et accessoires, Pile et batterie

Ventilation
Ventilation

Ventilation individuelle et collective, Aspiration centralisée

Outillage BTP
Outillage BTP

Outillage à main, Outillage électroportatif professionnel, Accessoires pour outillage électroportatif, Outillage d'atelier, Instrument de mesure et de traçage, Manutention levage, Accès en hauteur, Rangement et aménagement d'atelier, Protection Individuelle, Outillage du plombier chauffagiste, Outil de soudage, Terminal de paiement, Outil de ramonage, Éclairage de chantier

Droguerie
Droguerie

Produits d'hygiène, Visserie et fixation, Fixation pour plombier, Colle et adhésif, Étanchéité et isolation, Produits d'entretien et maintenance

Pièces détachées
Pièces détachées

Pièces détachées chauffe-eau électrique, Pièces détachées chauffe-bain gaz, Pièces détachées brûleur, Pièces détachées chaudière, Pièces détachées poêle, Outillage d'entretien chauffagiste, Pièces détachées douche et bain, Pièces détachées lavabo, Pièces détachées robinetterie, Pièces détachées WC

Au service des pros du bâtiment !

Des prix justes, pour les pros

Nos prix uniques négociés pour vous.

Service client réactif et disponible

Ils sont disponibles pour traiter vos demandes.

+40 000 produits et 400 marques

Encore mieux qu’en magasin.

Livraison express en 24/48h

Chez vous, ou sur chantier, c’est vous qui décidez.

Des experts dédiés

Pour vous accompagner dans vos chantiers.

Communauté de 15 000 artisans

Ils nous font confiance depuis 2017.

Les promos !

Nos marques partenaires

Ils parlent de nous

Le blog

Chauffe-eau : comment estimer sa consommation ?
Chauffe-eau : comment estimer sa consommation ?

Pour estimer la consommation d’un chauffe-eau, il faut connaître la technologie, le type d’installation et le mode de chauffage. Le chauffe-eau électrique est le plus répandu et le plus pratique. Il permet de chauffer l’eau dans une cuve, dans un endroit qui est séparé du chauffe-eau. Le fonctionnement du chauffe-eau électrique Le chauffe-eau électrique est composé de deux éléments principaux : le groupe de sécurité et le groupe de chauffage. Il fonctionne en eau chaude sanitaire. Le groupe de sécurité est situé dans la cuve du chauffe-eau électrique. Il s’agit du premier élément du chauffe-eau qui est alimenté en eau, de la même façon que l’eau chaude sanitaire est consommée au bout de quelques minutes. C’est une sécurité pour les personnes qui utilisent l’eau chaude sanitaire. Le groupe de chauffage est composé de deux compartiments : la cuve et le ballon. La cuve est un élément qui se situe entre la source d’eau chaude et le ballon. Le ballon est l’élément qui se situe dans la pièce principale et qui contient l’eau chaude sanitaire. L’eau chaude est alimentée au ballon, puis elle est distribuée par le robinet dans la pièce. Le chauffe-eau électrique a une puissance électrique variable. Le ballon peut contenir de 3 à 5 litres d’eau chaude sanitaire. La consommation d’électricité est proportionnelle à la capacité de la cuve. Plus le ballon contient d’eau chaude sanitaire, plus la consommation d’électricité est importante. Quelle est sa consommation ? La consommation d’un chauffe-eau électrique dépendra de la puissance du ballon. La puissance du ballon est indiquée sur le schéma de la carte électrique. Les ballons électriques de 6 kW sont les plus courants. La consommation d’un ballon de 10 kW est de 1,4 kWh par kW par jour, et de 0,69 kWh par kW par jour pour un ballon de 21 kW. Une étude a montré que le coût annuel moyen du chauffe-eau électrique est de 42 euros. Pour un chauffe-eau de 6 litres, la consommation annuelle moyenne est de 1 637 kWh, soit un coût annuel de 39 €. Pour un chauffe-eau de 8 litres, la consommation annuelle moyenne est de 2 051 kWh, soit un coût annuel de 45 €. Comment la réduire ? Si l’on consomme plus d’énergie que la moyenne, il est possible de déduire 5% de sa consommation de son impôt sur le revenu. L’électricité est la principale source d’énergie consommée dans les logements. C’est pourquoi, en améliorant les performances énergétiques d’un logement, grâce à une rénovation du chauffe-eau, on peut réduire sa consommation d’énergie et donc ses factures. Les chauffe-eaux à accumulation sont meilleurs pour l’environnement, car ils ne consomment de l’énergie qu’à 30%, voire 50% lors d’une demande de départ de chauffe-eau. Le second facteur est l’électricité qui est consommée. Pour cela, il faut parfois effectuer des travaux dans le logement. Dans les logements, les principaux éléments qui consomment de l’énergie sont les radiateurs, le système de chauffage et les appareils électroménagers. On peut parfois améliorer leur efficacité énergétique. Un chauffe-eau électrique peut également être équipé d’un système de contrôle de température. Un tel système permet d’éviter les écarts de température entre le ballon d’eau chaude et l’eau qui sort du robinet. Ces écarts de température peuvent entraîner un gaspillage d’eau, une surconsommation énergétique et des dépenses supplémentaires.

Temps de lecture: 2 minutes
<strong>Quelle puissance de radiateur choisir pour un logement ?</strong>
Quelle puissance de radiateur choisir pour un logement ?

En France, les dépenses en chauffage représentent 60 % de la consommation énergétique d’un foyer. Afin de les réduire, vous pouvez conseiller à votre client d’effectuer une transition énergétique qui lui permettrait de réaliser des économies tout en ayant un système de chauffage performant. Table des matières Comment choisir sa puissance de radiateur ?Radiateur de chauffage : combien de Watts par m2 (W/m2) ?Radiateur 500 w : pour quelle surface ?Calcul de la puissance du radiateur de chauffageQuel est le nombre de radiateurs nécessaire par m2 ?Les autres critères pour faire son choix Comment choisir sa puissance de radiateur ? La puissance d’un radiateur, exprimée en Watt ou W, détermine le confort thermique. Elle dépend principalement : De la localisation géographique du logement de votre client et des températures extérieures. En effet, il faut beaucoup plus d’énergie pour chauffer une pièce en période hivernale, ce qui augmente la consommation de chauffage.De la qualité d’isolation de la maison. Avec une bonne isolation, les déperditions de chaleur sont minimales.De la température souhaitée.De la surface au sol à chauffer. Tenez compte de la hauteur sous plafond, ce qui vous permet d’obtenir le volume de la pièce. Selon les températures recommandées pour chaque pièce de la maison : Chambre à coucher : 19°CCuisine : 20°CBureau et séjour : 21°CSalle de bain : 21°CCirculation : 18°C Radiateur de chauffage : combien de Watts par m2 (W/m2) ? Le volume d’une maison influe sur le choix de la puissance des radiateurs à installer. Radiateur 500 w : pour quelle surface ? Avant de choisir un radiateur, tenez toujours compte de la situation géographique (région, altitude et température de base) et de la qualité d’isolation. Si votre client se trouve par exemple dans une zone à climat froid avec une isolation faible, vous devrez installer un radiateur électrique ou gaz de 60 W/m3. En dessus de cette puissance, l’appareil n’arrivera pas à chauffer la pièce. Avec un climat tempéré et une isolation faible, il faudra 50 W/m3. Un modèle de 500 W pourra ainsi chauffer une pièce de 10 m3. Avec un climat doux et une bonne isolation, la puissance nécessaire est de 30 W/m3. Un radiateur de 500 W aura donc la capacité de chauffer une pièce de 16 m3. Calcul de la puissance du radiateur de chauffage Pour obtenir une bonne puissance de radiateur, vous pouvez multiplier le volume de la pièce par le coefficient de déperdition volumique et le delta T qui correspond à la différence entre la température souhaitée et la température de base extérieure. Indiqué G, ce coefficient est obtenu à partir du niveau d’isolation du logement. La norme RT 2012 mentionne les valeurs moyennes en termes d’isolation. Dans les conditions suivantes : un logement respectant la réglementation thermique RT2012, hauteur sous plafond de 2,5 m, surface de 15 m2, si le propriétaire souhaite une température de 19 °C, la méthode de calcul est la suivante : Besoins chaud = Volume x Coef G x Delta T soit Besoins chaud = (15 x 2.5 ) x 1,5 x (19 – ( -7) ), -7°C correspondant a la température de base de la situation géographiqueBesoins chaud = 1462 Watts Quel est le nombre de radiateurs nécessaire par m2 ? Le nombre de radiateurs ainsi que leur emplacement influent sur leur performance. Pour chauffer une pièce de 30 m2 ou plus, il vaut mieux utiliser deux appareils pour avoir un rayonnement homogène de la chaleur. Le propriétaire n’aura donc pas besoin de régler son équipement de chauffage à fond. Dans une chambre de 10 à 15 m2, un seul appareil suffit. Pour des raisons de sécurité, ne le mettez pas à proximité du lit et privilégiez un radiateur à inertie. Vous en trouverez un large choix chez Warmango. La puissance de chauffage requise (par mètre carré) détermine le nombre de radiateurs dans une pièce. En effet, il vaut mieux utiliser un équipement de puissance supérieure à la valeur nécessaire afin de garder le confort thermique en cas de baisse inopinée de la température. Voici des exemples qui pourraient vous aider à ne pas utiliser le calculateur de puissance sans prendre en compte le degré d’isolation. Pièce de 15 m2 : 1 050 à 1 500 W20 m2 : 1 400 à 2 000 W30 m2 : 2 100 à 3 000 W40 m2 : 2 800 à 4 000 W Ces valeurs sont basées sur une hauteur sous plafond de 2,5 m. Les autres critères pour faire son choix À part le volume de la pièce, la puissance du radiateur (en watt) et la qualité de l’isolation, le type de système de chauffage à installer ainsi que l’emplacement sont également à prendre en compte. Ce dernier va déterminer la longueur, hauteur et épaisseur du radiateur. Les températures ambiantes dans chaque pièce d’un logement étant différentes, choisissez un appareil de chauffage selon la configuration des lieux. Pour un studio, il est par exemple judicieux de mettre en place un convecteur ou un système facile à installer pour obtenir la puissance nécessaire au chauffage. Vous pouvez également mettre en place des robinets thermostatiques qui permettront de régler la puissance du radiateur et d’obtenir un bon confort thermique.

Temps de lecture: 3 minutes
Quel système de chauffage est le plus économique ?
Quel système de chauffage est le plus économique ?

En général, les sources d’énergie utilisées pour alimenter les systèmes de chauffage sont l’électricité, le gaz, le fioul et le bois. Le choix d’un équipement par votre client se fait généralement sur son prix, sa technologie de chauffage, sa consommation énergétique et sa performance. Table des matières Quels sont les différents systèmes de chauffage ?2022 : quel mode de chauffage choisir aujourd’hui ?Quel est le mode de chauffage le moins coûteux (bois, solaire, fioul, …) ?Quel appareil de chauffage d’appoint choisir ? Quels sont les différents systèmes de chauffage ? Aujourd’hui, il existe de nombreux systèmes de chauffage et tout autant de sources d’approvisionnement pour garantir un bon confort thermique. Parmi les modèles que vous pouvez installer chez vos clients, il est possible de citer : La pompe à chaleur air-air ;La pompe à chaleur air-eau ;La pompe à chaleur géothermique ;La chaudière à basse température ;La chaudière à condensation ;La chaudière à granulés de bois (ou en forme de bûches) ;La chaudière électriqueLe poêle à granulés de bois ;Les radiateurs électriques;Le plancher chauffant électrique 2022 : quel mode de chauffage choisir aujourd’hui ? La chaudière à basse température est 20 % plus économique par rapport à un modèle de chauffage au gaz classique. Si votre client cherche un système écologique, recommandez lui une chaudière à granulés qui marche avec des pellets. À préciser tout de même que cette installation prend beaucoup de place. La pompe à chaleur est aussi très plébiscitée pour des travaux de rénovation ou de construction mais également pour remplacer un système de chauffage consommant trop d’énergie. En effet, elle se révèle être une alternative permettant de faire des économies non négligeables par rapport à un système de chauffage traditionnel en produisant plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Quel est le mode de chauffage le moins coûteux (bois, solaire, fioul, …) ? Lors de l’étape de l’installation, la complexité des travaux influe significativement sur le coût de mise en place d’un mode de chauffage. Toutefois, en tant que professionnel, vous ne devez pas vous arrêter sur ce point afin d’orienter un client. Tenez également compte de la facture de chauffage lors du choix de l’équipement (poêle à bois, radiateur thermique, radiateur électrique, etc.). Vous pouvez également installer un ventilo-convecteur afin de traiter l’air ambiant ou encore un radiateur électrique à fluide caloporteur. Pour réduire les factures de chauffage et d’électricité d’un bâtiment, une micro cogénération est aussi envisageable. A noter que le chauffage au fioul est désormais interdit depuis le 1er juillet 2022 pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, sauf s’il est impossible d’utiliser une autre source d’énergie. Vos clients qui souhaitent remplacer ce type de chauffage par un système plus écologique peuvent bénéficier d’aides financières pour les aider dans cette démarche. Quel appareil de chauffage d’appoint choisir ? Vous avez un client qui souhaite l’installation d’un chauffage d’appoint afin d’éviter des travaux d’aménagement tout en améliorant le confort thermique de son logement ? Vous pouvez lui conseiller un équipement facile à utiliser et à entretenir comme une unité intérieure murale ou un radiateur soufflant. Si votre client décide de s’engager dans la transition écologique pour une construction neuve, il peut bénéficier d’aides financières s’il respecte les conditions de ressources. D’autant plus que les nouveaux équipements écologiques sont rentables à long terme et ne requièrent qu’un entretien annuel. Il sera ainsi à l’abri des problèmes de corps de chauffe. Vous l’aurez compris, plusieurs paramètres entrent en jeu dans le choix d’un système de chauffage que ce soit pour un remplacement ou pour un chantier neuf. Un achat initial plus important peut dans certains cas permettre à vos clients de faire des économies sur le long terme.

Temps de lecture: 2 minutes
Tête thermostatique : tout ce qu&#8217;il faut savoir
Tête thermostatique : tout ce qu’il faut savoir

Une tête thermostatique permet d’ajuster la température d’un logement en réglant la puissance d’un radiateur. Elle évite efficacement les risques de surconsommation d’énergie et permet d’obtenir un meilleur confort. Table des matières Comment fonctionne un kit de tête thermostatique universelle ?Pourquoi changer une tête thermostatique ?Comment choisir et installer une tête ou vanne thermostatique connectée ?Où acheter un adaptateur, un thermostat de radiateur ou un corps thermostatique électronique ? Comment fonctionne un kit de tête thermostatique universelle ? Un kit de tête thermostatique universelle s’adapte à la plupart des marques de radiateurs. Standard, vous pouvez l’installer sur un système de chauffage afin de simplifier sa gestion. Conseillez à votre client un modèle connecté pour réguler de manière précise la température dans sa maison. Parmi les avantages d’une tête thermostatique connectée, il est possible de citer : Le contrôle à distance ;La température ambiante réglable ;L’économie d’énergie. Cet équipement ne présente aucun inconvénient. Pourquoi changer une tête thermostatique ? Un robinet thermostatique de radiateur est une pièce peu coûteuse alors qu’il permet de gagner en confort. En cas de panne, il est donc judicieux de le remplacer. Grâce à son système de régulation, votre client peut maîtriser efficacement ses dépenses énergétiques. À noter que votre client bénéficierait d’un crédit d’impôt au cas où il déciderait d’investir dans un robinet thermostatique. Parmi les modèles disponibles, il pourra choisir parmi : Le robinet à sonde incorporé ;Le modèle à sonde à distance ;Le robinet commandable à distance ;La tête thermostatique programmable ;Le robinet thermostatique connecté ;La tête mécanique ou électronique. Comment choisir et installer une tête ou vanne thermostatique connectée ? La tête thermostatique, une petite pièce à installer sur le radiateur, dispose d’une sonde, d’une poignée et d’une vanne. Peu importe le système de chauffage central de l’appartement de votre client, vous pouvez installer une tête thermostatique connectée sur son radiateur. Le propriétaire pourra ainsi moduler le débit d’eau dans le radiateur grâce au robinet thermostatique. Le remplacement d’une vanne thermostatique se fait en deux étapes. Il suffit de dévisser l’ancienne vanne thermostatique. Par la suite, vissez la nouvelle pièce. Il est conseillé d’utiliser un modèle de même référence que l’ancienne pièce. Pour vérifier une pièce défectueuse du système de chauffage de votre client, testez le robinet thermostatique, les conduits d’eau ainsi que le radiateur. Il suffit de fermer tous les radiateurs, sauf celui qui ne fonctionne pas lors du contrôle. Pour fermer les radiateurs sans vanne, utilisez une clé à molette ou une pince multiprise. Si le thermostat du radiateur se déclenche à tout moment, sachez que cela engendre une surconsommation d’énergie. Il est donc judicieux de le remplacer. Où acheter un adaptateur, un thermostat de radiateur ou un corps thermostatique électronique ? Ce type d’équipements se trouve facilement dans des magasins spécialisés mais aussi chez des distributeurs en ligne dédiés aux artisans du bâtiment. Vous y découvrirez un large choix d’équipements de chauffage y compris des têtes thermostatiques.

Temps de lecture: 2 minutes